PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules

Les sarcophages

Quittons l'Antiquité pour l'ère chrétienne. Martres-Tolosane fut un site paléochrétien de premier ordre. Nous sommes à la fin du IVe siècle, juste avant l'arrivée des Rois Francs.

À l’emplacement de l’église actuelle était établi un antique complexe gallo-romain, qui au fil des siècles s'est transformé en centre paléochrétien, puis en basilique funéraire avec nécropole dédiée à Sainte Marie.

L'évolution de cette chronologie fut reconstituée avec la découverte de sarcophages paléochrétiens et du Moyen Âge qui se trouvaient dans le prolongement de ce qui fût une vaste nécropole qui prit racine dans la nef et autour de l'église.

Dans les années 1950, alors que la ville procédait à des aménagements urbains, de nombreux sarcophages avaient déjà été exhumés. Des campagnes de fouilles menées par Jean Boube, archéologue,  enfant de Martres, mettrons au jour de nombreux sarcophages (21) et un nombre important de fragments de sarcophages sculptés.

Des fragments de sarcophages sont pris et sont visibles dans les murs à l'intérieur de l'église.

Deux sarcophages richement décorés sont conservés à l’intérieur de l’église. Sculptés dans le goût de l’Ecole d’Aquitaine entre le Vème et la fin du VIIème siècle, ils sont surmontés de couvercles à quatre rampants.

Une très belle tombe en marbre blanc de Saint Béat datant du Vème siècle, présente une décoration végétale aux fleurons, timbrée du chrisme constantinien, accosté des lettre symboliques alpha et oméga. Cette cuve d’un décor à peu près unique à ce jour, a été réemployée au Moyen Age et a pu être ainsi conservée.

Un second sarcophage datant du VIème siècle, décoré sur trois côtés d’un double registre de chevrons opposés et séparés par des pilastres cannelés. Il présente au centre de sa face antérieure, un chrisme que le marbrier a traité de manière erronée. Ces maladresses proviendraient d’un usage maladroit des moulages ou des calques par un sculpteur peu averti.

À l'intérieur de l'église, deux autres sarcophages sont remarquables : un sarcophage enfant et un sarcophage bisome à l'entrée.